Petit compte rendu de la réunion du mois de novembre.

Ce soir, la réunion a été très dense, avec les stars Régis P. et Olivier M. qui ont été (encooooore) forts en propositions.

Nous en savons plus au sujet de notre vente de peluches lors du prochain marché de Noël. D’ailleurs, le calendrier de présence n’est pas encore totalement rempli mais, il paraît que c’est normal, petits coquins…

Nous avons appris quel est le montant définitif collecté lors du Canicross, dont une partie sera reversée à nos filleuls du club Leo République que nous remercions encore pour leur participation très active.

Nous connaissons déjà la date et les horaires de notre participation au Telethon : le 5 décembre entre 16h30 et 19h30 (voire plus longtemps pour ceux qui se sentent bien de rester le plus longtemps possible).

Nous avons été tenus en haleine quant aux prochains 25 ans du Club et nous en saurons encore plus le mois prochain. Un suspense digne des meilleurs épisodes de Tatort (ou de Plus belle la vie, si tu es trop jeune pour connaître Tatort, ô lecteur de ces lignes).

Nous sommes tous d’accord, surtout quelques uns d’entre nous et c’est déjà presque tous, pour vouloir communiquer plus et mieux au sujet des actions du Club.

Nous allons y réfléchir, c’est un progrès.

Les Leo sont venus nous présenter leur soirée “Le dîner dans le noir” qui fait l’objet ici -waouh, c’est fantastique- d’un article ici là même ici un peu plus bas.

N’hésitez pas à vous y inscrire et à diffuser très largement l’information autour de vous, c’est un très beau projet de jeunes Lions.

Cela a été aussi pour eux l’occasion de remettre une lettre de remerciements à Jean-Claude G.

Au nom du Président International du Lions Club, le Dr. Jitsuhiro Yamada, Jean-Marc H. a remis à Jean-Claude W. ses chevrons, symboles de 25 ans d’engagement dans le lionisme.

Nous avons pu admirer à cette occasion les talents linguistiques de Jean-Marc qui maîtrise parfaitement le Japonais. Moins bien toutefois que l’Alsacien quand il évoque le “Kocheusseberg”.

Terminons par un dicton de novembre :

A la Saint-Martin,

Faut goûter le vin.

Notre-Dame d’après,

De la table, il est près.

La bise et l’amitié.